mercredi 26 février 2014

Création de Rachid Ouramdane pour le ballet de l’Opéra de Lyon

Il avait déjà créé une pièce pour le Ballet de l’Opéra, en 2006. Superstars, une réflexion sur l’individu et son histoire. Voici que Rachid Ouramdane remet le couvert avec une nouvelle pièce pour dix interprètes. Une première pour ce chorégraphe sensible et juste qui a l’habitude de travailler sur le singulier, l’humain, l’identité, le témoin. Formé au CNDC d’Angers, il a beaucoup dansé, pour Odile Duboc, Hervé Robbe, Christian Rizzo, Catherine Contour et Meg Stuart, avant de fonder la compagnie Fin novembre avec Julie Nioche en 1996, puis la sienne, L’A, en 2007. Dès ses débuts de chorégraphe, il utilise la caméra, à la fois comme outil mais aussi comme accessoire, et support de création tout en s’inscrivant dans une danse politique qui se nourrit de rencontres. Son travail est marqué par les arts visuels et une problématique autour de la sphère, l’identité, la construction d’un destin individuel pétri d’une histoire qui fait à la fois référence à son histoire personnelle, ses aspirations et son point de vue sur le rôle de l’art.