lundi 23 juillet 2018

PORTRAIT DE FEMME - KAORI ITO

    
  

Kaori Ito a été interprète pour Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj, Alain Platel, Sidi Larbi Cherkaoui et James Thierrée avant de se lancer elle-même dans l’aventure chorégraphique dans le cadre de collaborations, avec Aurélien Bory ou Olivier Martin Salvan, ou pour sa propre compagnie Himé.
Elle réalise également des vidéos, des peintures et collabore régulièrement au théâtre avec notamment Édouard Baer et Denis Podalydès. En 2015, elle reçoit le prix Nouveau talent chorégraphie de la SACD et est nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

« Dans le cadre de ma propre compagnie je cherche à faire vomir l’intime pour le laisser se déformer en contact avec l’extérieur, comme la naissance d’un aliène. Les questions monstrueuses refroidissent, altérées par le monde environnant. Traiter ces sujets profonds avec une certaine distance est une manière pour moi d’en faire quelque chose d’universel. L’intime devient étranger à soi-même, comme un double qu’on ne connaît pas encore. »

« Il y a les danseurs qui dansent avec leur peau, d’autres avec leurs muscles, en tant que chorégraphe, je cherche à danser avec mes os. On m’a souvent dit que je dansais comme un insecte sensuel. L’insecte n’est sensuel que lorsqu’il bouge, il n’y a pas d’émotion dans sa structure mais ses mouvements donnent cette impression d’émotion. »

Née à Tokyo, Kaori Ito étudie le ballet classique dès l’âge de 5 ans avec Maître Syuntoku Takagi. Á 18 ans, elle est reconnue comme meilleure jeune danseuse et chorégraphe par le critique Ryouiti Enomoto. En 2000, elle part aux États-Unis pour intégrer la section danse de l’Université Purchase de l’État de New York. Elle y étudie les techniques de Graham, Cunningham, Limon et Horton. De retour au Japon, elle obtient, en 2003, un diplôme de sociologie et d’éducation à l’Université de Saint-Paul à Tokyo. La même année, elle obtient une bourse et repart à New York dans le cadre du Programme d’Étude International pour les Artistes du gouvernement japonais. Elle étudie à l’Alvin Ailey Dance Theater.

Nous avons la chance d'accompagner la Cie Kaori Ito depuis l'automne 2017 dans ses transports et avons la confirmation que cela continuera la saison prochaine. Haut les coeurs ! 

Son actu : https://www.kaoriito.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire